En juin 2021, nous assisterons au nouveau baccalauréat ! Mais cette réforme commencera bien avant ! En effet, elle s’accompagne d’une restructuration du lycée général et technique avec, notamment, la disparition des filières d’enseignement général (S, ES, L) au profit de spécialités. Ces spécialités seront à choisir (en complément d’un tronc commun) dès la classe de première, lors de la rentrée 2019. Les élèves choisiront alors trois spécialités de 4 heures hebdomadaires en première et en conserveront deux de 6 heures pour la classe de terminale :

Liste des différentes spécialités de 1re et Tle générale
  • Arts
  • Biologie & Écologie (dans les établissements proposant ces disciplines)
  • Histoire, Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques
  • Humanités, Littérature et Philosophie
  • Langues, Littératures et Cultures étrangères
  • Littérature, Langues et Cultures de l’Antiquité
  • Mathématiques
  • Numérique et Sciences Informatiques
  • Physique Chimie
  • Sciences de la Vie et de la Terre
  • Sciences de l’Ingénieur (dans les établissements proposant ces disciplines)
  • Sciences Économiques et Sociales
Enseignements du tronc commun de 1re et Tle générale
  • Français / Philosophie
  • Histoire Géographie
  • Enseignement Moral et Civique
  • Langue Vivante A et Langue Vivante B
  • Éducation Physique et Sportive
  • Enseignement Scientifique

Parallèlement, les élèves pourront suivre également des enseignements facultatifs :

Voir la plaquette intégrale

Par exemple, des élèves qui choisissent certaines spécialités scientifiques mais pas la spécialité maths devront prendre l’enseignement facultatif « mathématiques complémentaires » en terminale afin de maîtriser un minimum de bases.

À noter que, dès la rentrée 2018, les élèves arrivant en seconde générale et technique devront avoir intégré les modalités de cette réforme puisqu’ils construiront désormais leur orientation en fonction de ces différentes spécialités et non plus en fonction des filières. Ceci même pour le bac technologique qui, certes conserve ses filières (STMG, STI2D, STL, STHR, ST2S, STD2A, TMD), mais pour lequel des spécialités seront également à choisir (voir page 6 de la plaquette). D’ailleurs, les élèves arrivant en seconde subiront un test de positionnement qui les aidera à faire leurs choix.

Le baccalauréat 2021 et plus exactement son évaluation s’organisera autour de deux grands axes :

  • le contrôle continu (40 % de la note finale) organisé par les établissements et portant principalement sur les matières du tronc commun (mais pas que…) ;
  • les épreuves finales (60 % de la note finale) constituées de sujets nationaux et portant sur les spécialités et quelques autres épreuves traditionnelles ou innovantes…

Détaillons le contenu de ces deux composantes :

  • Les 40 % de contrôle continu se ventileront en 10 % + 30 % :
    • 10 % définis par rapport aux notes obtenues sur les bulletins scolaires en 1re et en Tle, ceci pour toutes les disciplines (spécialités comprises)
    • 30 % définis par rapport aux ECCC (épreuves communes de contrôle continu). Ces épreuves communes se déroulent en 3 temps et uniquement sur les matières du tronc commun :
      • une ECCC en fin de 2e trimestre de première ;
      • une ECCC en fin de 3e trimestre de première ;
      • une ECCC en fin de 2e trimestre de terminale.
  • Les 60 % d’épreuves finales sont constituées de 4 catégories d’épreuves (en fait 6 épreuves au total) :
    • les épreuves anticipées de français (EAF) avec un écrit et un oral qui se déroulent en fin de première ;
    • les épreuves écrites dans les 2 enseignements de spécialités choisis en terminale. Ces épreuves auront lieu en début de troisième trimestre de terminale, au retour des vacances de printemps (mois d’avril/mai) ;
    • une épreuve écrite de philosophie en juin ;
    • un grand oral final (que les élèves auront travaillé sur 2 années) en juin. Ce grand oral s’articulera autour des spécialités choisies.

Pour le contrôle continu, toutes les disciplines ont un poids égal. Ce n’est pas le cas des épreuves finales qui seront coefficientées.

Voir le résumé de cette réforme faite par le ministre lui-même :

 

Sur ce site, vous trouverez toutes les actualités concernant ces réformes, en rapport avec les mathématiques.

Nous attendons avec impatience la publication des programmes de mathématiques pour les 4 dispositifs suivants :
spécialité maths en classe de première (4 h) – Fait !
spécialité maths en classe de terminale (6 h)
– enseignement facultatif « mathématiques complémentaires » en classe de terminale (3 h / semaine) (pour les élèves n’ayant pas pris la spécialité maths mais ayant besoin de bases)
– enseignement facultatif « mathématiques expertes » en classe de terminale (3 h / semaine) (pour les élèves ayant pris la spécialité maths et qui ont besoin de compléments pour leurs études supérieures : CPGE scientifiques, écoles d’ingénieurs etc.)

Autre vidéo (parue le 11 janvier 2019) de C. Villani et du ministre sur la spécialité mathématiques :

 

 

Fermer le menu